Comment devenir producteur de biogaz ?

Avant de souscrire un contrat d’énergie il est nécessaire de se renseigner sur la provenance de celle-ci. Certains fournisseurs favorisent les énergies renouvelables comme le biogaz. Celui-ci peut provenir de décharges publiques mais aussi de la production personnelle des français. Il est utile également de consulter les avis laisser par les consommateurs des fournisseurs de gaz ou d’électricité. Ici, par exemple vous pourrez retrouvez la page dédiée aux retours des client d’Eni : Eni avis.
Aujourd’hui, devenir producteur de biogaz intéresse du monde. Ainsi, bon nombre de personnes ne cessent de s’interroger : comment faire pour devenir un producteur de biogaz et se lancer dans l’autoconsommation ? Cette démarche est également possible pour la production d’énergie hydraulique. Avant tout développement sur une telle question, il faudrait au préalable, définir qu’est-ce que le biogaz.

Biogaz, producteur, énergie, produire du biogaz

Qu’est-ce que le biogaz ?

Le biogaz est une énergie renouvelable issue de la biomasse. C’est un gaz combustible qui est produit à partir de la fermentation des matières organiques, en l’absence d’oxygène. C’est pourquoi, devenir producteur de biogaz cela ne s’improvise pas.

Origine du biogaz

Le biogaz provient principalement d’un procédé appelé méthanisation biologique que ceux qui souhaitent devenir producteur de biogaz se doivent de bien connaître. La méthanisation encore appelée fermentation anaérobie, permet la valorisation des matières organiques. En effet, la méthanisation se déroule en quatre phases qui sont : l’hydrolyse, l’acidogenèse, l’acétogenèse et enfin la méthanogenèse.

Pendant l’hydrolyse, les macromolécules organiques se décomposent en éléments plus simples, le déchet est ainsi hydrolysé en micromolécule très soluble. Pendant l’acidogenèse, les molécules simples sont transformées en acide de faible poids, c’est le cas de l’acide lactique et des acides gras volatils de 2 à 5 atomes de carbone. Au cours de l’acétogenèse, les produits issus de l’étape précédente nécessitent une transformation supplémentaire afin de produire du méthane. Cette transformation se fait par l’action des bactéries réductrices acétogenèse et des bactéries sulfato-réductrices. La méthanogenèse, qui est la dernière phase de la méthanisation, se fait par le biais de deux types de bactéries jouant chacune un rôle spécifique le premier type de bactérie appelé acétogène réduit l’acétate en méthane, alors que le second type de bactérie a pour rôle de réduire le bicarbonate en méthane.

Les composantes du biogaz

Relevons ici que Le biogaz est un phénomène naturel, parce qu’il s’effectue dans l’environnement de façon naturelle, les matières organiques à partir desquelles le biogaz provient sont dégradés partiellement par l’action de certains micro-organismes. Le biogaz est composé de plusieurs éléments chimiques notamment du méthane (ch4), du dioxyde de carbone (CO2), de l’azote (N), du dioxygène (O2) et de l’eau (H2O). Il est important de rappeler ici que le biogaz est issu d’un regroupement d’ordures ménagères de boues de step, de déchets de l’industrie d’agroalimentaire et de déchets agricoles.

Biogaz, producteur, énergie, produire du biogaz

La démarche à suivre pour devenir un producteur de biogaz : cas particulier de la France

Pour devenir producteur de biogaz en France, il faut respecter un certain nombre de procédures et établir un type de contrat spécifique.

La procédure à suivre et les types de contrats à établir

Produire du biogaz en France oblige les personnes intéressées à déposer des demandes de contrat relatives aux arrêtés du 13 décembre 2016 et du 9 mai 2017. En effet, ces arrêtés font une appréciation du processus de méthanisation de matières résultant des eaux et définissent les moyens légaux par lesquels on devient producteur de biogaz.

Pour être producteur en France, il faut établir les contrats de types BG11 liés à l’arrêté du 12 mai 2011, les contrats de type BGM6 liés à l’arrêté du 10 juillet 2006, et les contrats de type BG01 de l’arrêté du 03 octobre 2001 et bien évidemment des contrats de type BG16 et BGS17.

Les villes productrices de biogaz en France

Depuis 2016, la quasi-totalité des villes de France s’intéresse à la production du biogaz. À cet effet, la ville de Strasbourg est la toute première à se lancer dans la production du biogaz. En plus de ce site, d’autres villes peuvent être énumérées notamment Genève, Lyon, Bordeaux et bien d’autres. Notons également que la France compte aujourd’hui plus de 29 sites de production du biogaz.

Les caractéristiques du biogaz

Contrairement à d’autres gaz, le biogaz présente divers avantages et est destiné à une finalité précise.

Les avantages du biogaz

Tel qu’il a été mentionné plus haut, le biogaz contient du méthane qui implique une émanation de gaz à effet de serre. Il est donc important de le récupérer. La récupération du biogaz est aujourd’hui impérative dans les décharges en France. Aussi, le méthane ainsi produit est utilisé comme combustible. L’utilisation du méthane non seulement protège la couche d’ozone mais elle libère le dioxyde de carbone. De plus, le biogaz présente une grande importance pour l’environnement dans la mesure où les déchets rejetés par la population sont recyclés ou encore réutilisés c’est pour cette raison que l’augmentation du tri des ordures ménagères devient nécessaire. Aussi l’énergie renouvelable biogaz est une énergie durable en ce sens qu’elle ne s’épuise pas contrairement aux énergies fossiles telles que le pétrole et le gaz naturel. Parce que le biogaz est issu principalement des ordures ménagères, il est peu polluant. Cependant, même si le biogaz s’avère un peu polluant, il reste recommandé parce qu’il pollue moins que le pétrole.

Outre ces avantages, il faut également noter que, contrairement aux énergies fossiles, l’exploitation et la consommation du biogaz sont sans danger pour l’organisme, tout comme l’éolien ou le photovoltaïque. Pas de risque donc de contracter une de ces maladies chroniques. Aucune crainte donc pour la pneumonie qui est une maladie qui attaque le plus les enfants et fait environ 2 millions de morts par an. En effet, la pollution de l’air est issue de la cuisine au bois, au charbon et de bien d’autres combustibles. Cette pratique de cuisine est beaucoup observée en Afrique et dans les zones de campagne ce qui entraine la pollution de l’air même dans l’intérieur des habitats.

La valorisation du biogaz

Le biogaz ainsi produit, il peut être utilisé comme gaz ménager. Il peut également être injecté sur le réseau de gaz naturel. Aussi le biogaz produit de la chaleur après combustion dans une chaudière. La combustion du biogaz dans un moteur de cogénération peut produire de l’électricité. De plus, il peut être utilisé comme fertilisant. En un mot, le biogaz peut être valorisé de 4 façons : après traitement, le biogaz sert de carburant et participe ainsi aux transports la combustion dans un moteur et la combustion dans une chaudière pour la production de la chaleur. Il est à noter que l’installation d’un système de digestion du biogaz est encore très couteuse ce qui constitue un obstacle non négligeable dans la mise en place de ce dernier.

Cependant, au regard de ses multiples avantages et de son utilité, le biogaz devra s’imposer poser pour conquérir notre planète. Plus d’informations sur les enjeux liés au biogaz à travers ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *