Comment devenir producteur de biomasse ?

Devenir producteur de biomasse est une chose possible mais il faut bien se renseigner en amont pour valoriser au mieux sa production. Devenir producteur de biomasse ne n’improvise donc pas (produire de l’énergie éolienne, hydraulique, photovoltaïque, ou de biogaz non plus d’ailleur). Il convient de bien comprendre ce qu’est la biomasse et comment on la produit pour devenir un producteur de biomasse conscient des enjeux liés à son activité.

producteur, biomasse, environnement, écologie

Qu’est-ce que la biomasse et comment devenir producteur de biomasse ?

La biomasse désigne un ensemble de matières organiques renouvelables. On entend par matières organiques, des déchets qui peuvent être d’origines végétales (les résidus alimentaires, le bois, les feuilles, etc.) et animales (les cadavres d’animaux et des êtres de la terre. Le procédé est ancien, mais une attention particulière y est accordée au début des années quatre-vingt-dix, avec la hausse des prix du pétrole, principale source d’énergie et les conséquences liées aux changements climatiques. Véritable aubaine pour la diversité énergétique des pays, la biomasse de nos jours est l’atout incontournable pour répondre aux besoins de plus en plus croissants des Etats en énergie. Révolutionnaire, la biomasse est productrice d’électricité, de la chaleur et du carburant. C’est une énergie renouvelable étant donné qu’elle est produite grâce à des matières comme des épluchures, du fumier, du bois et ses résidus. C’est une énergie neutre en Co2 et donc respectueuse de l’environnement. Contrairement aux énergies fossiles donc la problématique d’épuisement se pose avec acuité, la biomasse est une énergie durable, puisqu’il s’agit d’une énergie qui recycle la matière organique utilisée une première fois pour des besoins alimentaires et/ou comme matériaux de construction.

producteur, biomasse, environnement, écologie

Une énergie respectueuse de l’environnement

La biomasse est la seule énergie renouvelable qui peut produire, de l’électricité, de la chaleur et en même temps le carburant sans contribuer à la destruction de la couche d’ozone. C’est une énergie qui a beaucoup à offrir tant pour les ménages, que pour l’environnement. Pourtant elle est très peu utilisée.

La biomasse pour le chauffage et l’électricité

Avant la révolution industrielle, le bois et/ou la biomasse était utilisé de façon intempestive. On serait même tenté de dire que c’était la principale, voire la seule source d’énergie utilisée. De nos jours avec les questions autour de la protection de l’environnement ou de la lutte contre les changements climatiques, on observe pour beaucoup de pays comme un retour aux sources. Plusieurs ménages ayant adopté les matières organiques comme principale source d’énergie. Notamment pour le chauffage. Sur le plan résidentiel, la biomasse a longtemps été utilisée comme matériau, mais aussi comme combustible. Sous forme de bûches ou de petites briquettes et granulés pour les particuliers, ce combustible : le bois, est brûlé dans des appareils de chauffage domestique comme les chaudières, les poêles et en cuisine notamment des fours ou cuisinières. C’est d’ailleurs le cas dans plusieurs ménages en France surtout en hiver, période où les besoins en chaleur se font le plus ressentir.

L’avènement des nouvelles technologies est venu booster considérablement l’exploitation de la biomasse pour parvenir à une production de l’énergie électrique. En effet des fabricants de poêles, d’inserts et de foyers fermés, etc. Ont mis en place des dispositifs donc le rendement en combustion du bois peut chauffeur non seulement toute une maison mais par le principe de la cogénération peut produire de l’électricité.

La Biomasse en chimie

L’application des matières premières organiques (des déchets animal et végétal), en chimie est multiple. Pour des spécialistes et défenseurs de l’énergie verte, la biomasse est la matière première indispensable pour la production des tensioactifs, des solvants, des encres, des fluxant de bitumes, de la peinture, de la résine et antigels. La biomasse est également mise à profit pour la production des produits pharmaceutiques et cosmétiques. Les principes actifs et huiles essentiels notamment.

La Biomasse dans la production du carburant

Des besoins sans cesse grandissant en énergie ont ouvert la porte à des réflexions innovantes dans le domaine de la production énergétique. Après des voitures qui fonctionnent à partir du gasoil, l’essence et l’électricité, de nos jours, il est possible de faire fonctionner des appareils avec du carburant fait à base de Biomasse. En outre c’est dire que désormais, grâce aux matières d’origine végétale tels l’huile de colzac, de tournesol, soja ou palme, il est possible de fabriquer du biodiesel. A partir de la canne à sucre, de la betterave, du blé et du maïs on peut produire du bioéthanol.

Concrètement, comment devenir producteur de biomasse ?

L’augmentation des tarifs de consommation de l’énergie électrique, est l’un des faits qui ont incité les consommateurs à penser à la production de leur propre énergie. Il va aussi sans dire que le fait de produire son énergie offre plusieurs avantages. Cela permet premièrement d’avoir une certaine vision du budget dédié à la consommation énergétique, étant donné que cela favorise des économies sur les factures. De plus, avec les problèmes environnementaux actuels, devenir producteur de biomasse permettrait également de mieux gérer son empreinte écologique.

Investirsur des installations

La transition énergétique ne pourra pas indubitablement se faire sans les énergies renouvelables : la biomasse notamment. Les particuliers et consommateurs l’ont vite compris. Surtout lorsqu’on dresse un chapelet d’avantages liés à l’utilisation de cette énergie. En effet on a eentre-autre la réduction de la production des gaz à l’origine de la destruction de la couche d’ozone, la bonne maîtrise des coûts de production de l’énergie produite, le développement de la croissance et la création de divers emplois durables. Ainsi, pour des besoins propres ou collectifs, certains utilisateurs procèdent à la mise sur pied d’installations adéquates. Un fait rendu possible par le développement technologique. D’où la présence dans certains ménages, des appareils de chauffages domestiques à grande capacité comme les chaudières et les poêles, capables d’alimenter à près de 80% les besoins d’un ménage en énergie.

Créer des plantations de production de la biomasse

Pour une production dense et efficace de la biomasse, de nombreux pays ont opté pour la création de plantations. En France par exemple, s’étalent à perte de vue sur des milliers d’hectares, des plantations établies dans le but précis de produire de la biomasse. Il s’agit des plantations qui vont jouer le même rôle que celles naturelles à la simple différence que le peuplement forestier des arbres se fera plus rapidement comparativement à celui des arbres naturels qui prennent habituellement 40 à 100 ans pour parvenir seuls à maturité. Autres avantages de ces plantations productrices de biomasse, c’est que ces plantations à proximité des lieux où la bioénergie sera utilisée réduira les coûts souvent très élevés du dispositif de raccordement.

Zoom sur les enjeux financiers

Un agriculteur ou un collectif qui veut faire dans la production de la biomasse doit prendre en compte le volet financier important que cela implique. Dit-on souvent, tout investissement à un coup. Et s’agissant d’un projet portant sur la mise à contribution de la biomasse à des fins d’énergétique, cela nécessite non seulement une étude de marché mais aussi, le choix de la production la plus pertinente à engager pour une production rentabilisable.

Vous aurez plus de conseils à travers ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *