Devenir producteur d’énergie éolienne

L’énergie dite classique, c’est-à-dire celle qui est produite à partir du charbon ou des barrages électriques, semble de plus en plus perdre de son aura d’antan. En effet, compte tenu principalement de son impact sur l’environnement notamment la pollution qu’elle occasionne, ce type d’énergie est de moins en moins prioritaire dans le sens des analyses et études menées par les spécialistes du domaine et même les États. Même si elle reste la principale source pour les industries et les populations à travers le monde, l’attention jadis portée à l’énergie traditionnelle s’est aujourd’hui déportée sur les énergies nouvelles ou du futur, écologiques et donc moins polluantes et respectueuses de la nature. Proposer des offres d’électricité verte est désormais un atout commercial décisif, les comparateurs énergie
mettant le plus souvent sur le devant de la scène les offres dites « propres », provenant d’énergies renouvelables.

Parmi ces types d’énergies nouvelles, figure en bonne place l’éolienne qui est encore appelée énergie du vent, du fait de sa production à l’aide du vent, par des mécanismes assez particuliers. Devenir producteur éolien est chose possible aujourd’hui, voici comment.

Producteur, énergie éolienne, écologie

Qui peut devenir producteur éolien ?

Généralement, la production de l’énergie de manière générale et de l’éolien en particulier est du ressort des grandes structures disposant des moyens et expertise avérés et considérables. Pour devenir producteur éolien, il faut aussi analyser le but de la production de sorte qu’elle puisse trouver sa réponse dans la nature même du besoin à satisfaire.

Les grands producteurs

Les grands producteurs sont ceux qui ont pour but de satisfaire une demande plus ou moins grande, par exemple pour éclairer toute une ville ou toute une région, ou alors pour alimenter en énergie une ou plusieurs industries. Une telle production nécessite une mobilisation importante des moyens, aussi bien humains, financiers que matériels et opérationnels. Seules les structures disposant donc de ces ressources peuvent devenir producteur éolien et se lancer dans une telle entreprise. Il s’agit par exemple de l’État, des Multinationales qui font dans les énergies ou alors des sociétés spécialisées dans le domaine des énergies, à l’exemple de Shell, Areva, Total ou EDF.

Les petits producteurs

Contrairement aux grands producteurs qui entendent satisfaire une demande énorme et qui mobilisent d’importantes ressources, les petits producteurs qui ont réussi à devenir producteur éolien se contentent très souvent d’une production artisanale, destinée le plus souvent à un usage domestique, personnel. Les petits producteurs n’ont donc pas besoin des mêmes moyens que les grands producteurs, du fait de la demande qui ne se présente pas dans les mêmes proportions. On peut donc avoir comme petit producteur les petites et moyennes entreprises qui souhaitent avoir une autonomie énergétique, ou même les particuliers propriétaires d’un domaine ou d’une exploitation et souhaitant eux aussi avoir une autonomie énergétique. Quoi qu’il en soit, la production de l’éolienne nécessite à la base une certaine technologie qu’il faut mettre en oeuvre.

Comment produire l’énergie éolienne ?

L’énergie éolienne faut-il le rappeler est encore appelée énergie du vent. La matière dans ce cas est donc ce vent-là contrairement au charbon ou à l’eau, selon que l’énergie est fossile ou hydroélectrique. Par ailleurs il faut savoir qu’il est toutefois aussi possible de devenir producteur d’énergie photovoltaïque, hydraulique, de biomasse ou même de biogaz !

Le dispositif nécessaire pour la production de l’énergie éolienne

En dehors du vent qui est un élément naturel dans la production de l’éolienne, un dispositif constitué d’instruments fabriqués par l’homme est nécessaire. Parmi ces éléments, figurent en bonne place les turbines et les voiliers qui sont placés au sommet d’un mât qui sert de support. Il est préférable que celui-ci soit fixé sur une zone en hauteur, pour profiter au maximum de la mobilité du vent, car plus le vent souffle vite, plus la fréquence de production est élevée, dans une proportion raisonnable, en fonction de la solidité et de la capacité de résistance des installations, pour éviter l’usure ou même la destruction des installations.

Le rôle du vent dans la production de l’éolienne

Le rôle du vent est tout à fait simple, mais indispensable dans la production de l’éolienne. Il s’agit en effet de faire tourner les turbines ou les voiliers, ce mouvement circulaire anodin produit une force énergétique captée par des centrales, afin de continuer le processus de transformation et d’exploitation du gaz issu. A titre de rappel, la vitesse du vent peut faire accroitre ou diminuer la capacité de production d’un dispositif. C’est la raison pour laquelle il est préférable de l’installer en hauteur et dans une zone assez peu habitée, notamment par les immeubles et grandes constructions afin de profiter au maximum du vent.

Si le vent est la condition fondamentale de la production éolienne, son essence naturelle ne garantit pas forcément sa disponibilité à plein temps et à quantité voulue, du fait des contraintes météorologiques qui peuvent influencer le pic du vent. C’est la raison pour laquelle les dispositifs éoliens s’appuient de temps à autre sur d’autres formes d’énergies, notamment l’énergie solaire pour parer éventuellement à des périodes d’indisponibilités du vent. L’éolien n’est donc pas systématiquement détachable du solaire, d’autant qu’il est considéré parfois comme une énergie solaire indirecte.

L’éolienne face aux défis de la société

Comme toute chose ou action humaine, l’éolien est diversement appréciable. Il y a des points positifs, mais également des points relatifs à cette forme d’énergie.

Les avantages de l’éolienne

Incontestablement, l’avantage principal de l’éolien est son caractère non pollueur. Du fait de sa source naturelle qui est le vent et de sa source éventuelle qui est le soleil, cette énergie n’émet pas, ou alors émet très peu de particules néfastes pour l’environnement et les populations de manière spécifique. C’est pourquoi elle est appelée énergie verte. En plus, elle est une énergie renouvelable, c’est dire que sa matière ne s’épuise pas, le vent étant une source naturelle et permanente.

Les inconvénients de la production de l’éolienne

Moins que des inconvénients proprement dits, ce dont il s’agit ici est précisément de montrer que cette activité somme toute louable n’est pas sans risque ou alors n’entraine pas que des approbations. Déjà, il faut indiquer que les techniques de production sont pour l’instant assez peu vulgarisées et donc difficiles d’accès pour les petits producteurs. En plus, elle participe du réchauffement des sols, de la même matière que la transformation en énergie électrique par les alternateurs peut emmettre des particules polluantes.

Enfin et non des moindres, le fait pour cette énergie de ne pas pouvoir servir pour une demande industrielle forte laisse comme un gout d’inachevé concernant son développement. L’énergie éolienne est en effet assez faible pour l’industrie lourde qui est encore très fortement dépendante de l’énergie nucléaire et de l’énergie hydraulique. Mais en tout état de cause, l’éolien représente l’énergie du futur et sa production évolue au fil du temps pour enfin faire de cette source le futur de l’énergie, comme expliqué ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *