Comprendre comment devenir un producteur d’hydraulique

L’hydraulique est l’utilisation de la force motrice de l’eau pour produire de l’électricité. En d’autres termes, C’est l’exploitation de la puissance naturelle d’un courant d’eau qui est à l’origine de la production de l’électricité hydraulique. Avec l’industrialisation des Etats, la demande en énergie va croissant et l’hydraulique ici est pour beaucoup d’Etats un moyen de répondre à ce besoin. La particularité de l’énergie hydraulique réside sur le fait que non seulement elle est renouvelable, mais aussi elle est respectueuse de l’environnement. Dans un monde où la lutte contre la destruction de la couche d’ozone est grandissante pour pallier les problèmes des variations climatiques qui se posent avec insistance, devenir producteur de l’électricité hydraulique nécessite la prise en compte de plusieurs paramètres visant à valoriser l’écosystème.

Ce mode de production de l’énergie séduit encore plus. La France, comme certains pays européens, en a fait la priorité de son mix énergétique. L’utilisation de l’électricité hydraulique est ancienne et a augmenté avec le temps. De nos jours, la production de l’électricité hydraulique représente près 95% de l’énergie renouvelable. Face aux questions de sécurité sur le plan de l’approvisionnement et celui de la gestion des ressources fossiles, l’hydraulique est la source de production de l’électricité la plus compétitive. Ainsi pour les nations, devenir producteur d’électricité hydraulique loin d’être une symbolique de suivisme, est une nécessité, un impératif.

producteur, hydraulique, eau, environnement, écologie

L’hydraulique une énergie renouvelable

En France, l’hydraulique apparaît comme la source principale d’énergie électrique. Les facteurs naturels du pays y sont favorables. On a entre autres : la présence des cours d’eau importants, une forte pluviosité et un relief contrasté. L’eau est à cet effet disponible et en quantité suffisante. Utilisant la puissance des courants d’eau pour produire de l’électricité, les avantages liés à la production de l’électricité hydraulique pour l’obtention de l’énergie sont nombreux. Principalement l’hydraulique entant qu’énergie renouvelable, n’est pas productrice de gaz à effet de serre, ni de polluant ce qui permet de lutter considérablement contre les effets de changements climatiques. C’est une énergie nationale dont le stockage permet d’ailleurs d’assurer l’indépendance énergétique des pays. En France, par exemple, selon qu’on est dans un fleuve à grande capacité ou pas (lac, etc.), l’hydroélectricité peut être obtenue selon quatre procédés. Les installations au fil de l’eau. C’est le plus performant, il atteint 50% de production électrique. Les usines à lac, les barrages et les stations de transfert d’énergie par pompage.

Les centrales à fil d’eau

Ce sont de petites centrales qui n’ont pas pour vocation de stocker de l’eau. Elles produisent selon le débit ou le volume d’eau du lac ou fleuves. Sur toute l’étendue du territoire, on en dénombre des milliers du genre (2000 centrales à fil d’eau). Les centrales à fil d’eau constituent plus de la moitié de la production de l’énergie électrique en France. Elles fonctionnent sans arrêt ce qui permet de répondre aux besoins de base en énergie électrique. L’approvisionnement des foyers, les industries etc. Sur le panorama des électricités renouvelables, l’électricité hydraulique de centrales à fil d’eau atteint près de 7600MW par an, soit une moyenne de 37tWH. Une capacité qui peut augmenter en fonction des saisons et du débit de l’eau comme mentionné plus haut.

Les usines de lac

Encore appelée centrales d’éclusée, contrairement aux centrales à fil d’eau, ces dernières disposent d’une retenue d’eau qui leur permet de stocker de l’eau utilisable pendant la période de forte demande. Ici, le remplissage des écluses s’étale sur une courte période et la production de l’eau se module de façon journalière voire hebdomadaire.

Les stations de transfert d’énergie par pompage

Les stations de transfert d’énergie par pompage, ont un fonctionnement particulier. La France dispose de plus d’une dizaine de centrales de ce genre. Le procédé est simple et s’opère pendant les heures creuses, c’est-à-dire, dans la nuit quand le besoin en énergie est de faible capacité. En effet le procédé se fait au sens inverse. L’eau est pompée de la retenue inférieure vers celle supérieure. L’eau ainsi stockée sera turbinée pendant les moments de forte demande : en journée notamment.

producteur, hydraulique, eau, environnement, écologie

Comment devenir producteur d’électricité hydraulique ?

Depuis des années, la France est engagée dans la transition énergétique, alors des initiatives qui vont dans ce sens sont non seulement accompagnées, mais également encouragées par le gouvernement. Devenir producteur d’électricité est un objectif qui se répand : l’éolien, le photovoltaïque, la biomasse ou le biogaz, tout est possible. Concernant l’hydraulique, c’est à partir de sa rivière ou d’un lac à proximité de chez soi qu’il est possible de créer son énergie. Mais il convient de prendre en compte certains facteurs.

La nécessité d’un ouvrage hydraulique

Contrairement aux grands fleuves avec un fort débit, devenir producteur de sa propre énergie hydraulique à partir des rivières ou des étendues d’eau à faible débit nécessite un ouvrage hydraulique conséquent. On n’entend pas ici, d’un matériel de pointe, mais d’un ensemble constitué : d’un barrage pour la retenue de l’eau, d’un canal d’amené et un autre de fuite, des turbines et d’un alternateur qui permettra la diffusion de l’électricité sur le réseau. La question de coût ici, est relative aux revenus du producteur. Selon qu’il dispose, ce dernier peut par exemple trouver du matériel de seconde main dans les usines spécialisées.

Acheter du matériel neuf, très coûteux est une possibilité aussi pour les plus nantis. L’énergie produite peut être destinée à ouvrage propre mais peut aussi être revendue. Estimer cette production reviendrait à connaître votre site et son débit de production. Des éléments comme la hauteur de chute entre le niveau en amont et celui en aval, le débit moyen du canal sont aussi nécessaires.

Le procédé d’obtention de l’hydro-électricité

Grâce à la production hydraulique, la France occupe aujourd’hui la première place de fournisseur et producteur de l’énergie électrique en Europe. Cette place, elle la doit à l’exploitation efficace qu’elle fait de l’hydraulique. Des milliers de centrales hydrauliques ouvertes, produisent en quantité depuis des années. La souplesse et la rapidité du retour sur investissement est le facteur clé de développement de ce secteur. Le principe est simple sur un lac on dresse un barrage qui dérive la direction normale de l’eau, puis des turbines et alternateurs transforment la force motrice de l’eau en électricité, une électricité qui est évacuée dans le réseau électrique par l’intermédiaire d’un transformateur.

Les principaux fournisseurs de l’électricité hydraulique en France

L’ouverture du marché français à la concurrence en 2007 a mis fin au monopole du secteur énergétique du fournisseur historique EDF, jusqu’alors le seul producteur et fournisseur d’électricité en France. Aujourd’hui de nouvelles filiales et/ou entreprises ont vu le jour. En 2018, on égrenait déjà plus d’une vingtaine dans la liste des fournisseurs. On peut par exemple citer Planète Oui, Ekwatteur, Sélia, Energem, alterna entre autres.

Vous aurez plus d’informations à travers ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *